Le bio se fait une plus grande place dans la distribution alimentaire

Les chiffres le démontrent, le bio obtient une part de plus en plus belle sur le marché de l’alimentaire. Le cœur des entreprises de la grande distribution est conquis et ces derniers accélèrent leur quête des marchés porteurs. Et tant qu’à faire, puisque la tendance chez les consommateurs le veut, on mise aussi davantage sur le circuit court : les produits locaux, ça marche aussi fort !

Le bio pèse désormais plus de 5 milliards d’euros dans la distribution alimentaire

Cela est certain, le bio s’acquiert une réputation grandissante sur le marché de la grande distribution. Si votre marché est considéré comme porteur, c’est le moment de battre le fer tant qu’il est encore chaud : les entreprises en quête d’opportunités se multiplient. Désormais, les produits de l’agriculture biologique ainsi plus connus sous l’appellation de produits bio séduisent de plus en plus. Si quelque temps auparavant, ce marché était plus assimilé à une clientèle aisée, à présent, par leur engouement pour ces produits tendance, les grands distributeurs démontrent qu’ils s’accordent avant tout avec l’idéal d’économie sociale et solidaire. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : bientôt, le bio pèsera bien plus de 5 milliards d’euros dans la grande distribution, où son chiffre devrait croître de 7 % d’ici 4 ans. Il lui faudra alors une année de moins pour parvenir à représenter 4% du marché alimentaire. Les entrepreneurs également de plus en plus attirés par la franchise dans le bio se multiplient aussi, ces derniers n’étant autres que des salariés de la grande distribution et du commerce traditionnel. Cependant, la concurrence reste rude et pour se démarquer dans le réseau des franchiseurs, il va falloir faire preuve d’innovation.

Le circuit court également en vogue chez les Français

Un autre secteur complémentaire au bio semble aussi attirer de plus en plus de Français : le circuit court. 71% de ces derniers sont alors même plus séduits par les produits locaux. Des produits vendus sans ou par peu d’intermédiaires, depuis le producteur, on préfère ! Produits frais, tout vrac, les franchises y sont aussi de plus en plus nombreuses.