Des dirigeants d’Uber en détention

Les autorités judiciaires parisiennes viennent de mettre en garde à vue, ce lundi, 2 dirigeants d’Uber France. Cette détention se passe dans le cadre d’un examen concernant l’application UberPOP qui n’est pas autorisée en France.
Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore Coty, ce sont les deux directeurs d’Uber qui ont été convoqués par la police ce lundi. En mars, les autorités ont fait une perquisition auprès du siège d’Uber à Paris. Cela a permis de saisir plusieurs matériels : téléphones, ordinateurs et documents sur papier.

 

Conservation illégale de documents personnels

UberPOP est un service qualifié d’illégal dans l’Hexagone. La loi Thévenoud d’octobre 2014 recommande même des sanctions à l’encontre de l’application. L’enquête de la police va permettre aussi de savoir si des documents personnels ont été conservés au-delà du délai prévu.

 

Uber dépose 2 plaintes

La société Uber ne cesse de contester cette loi en affirmant qu’elle serait défavorable à son activité. La maison mère du groupe (sis aux États-Unis) a même déposé 2 plaintes auprès de la CE contre la France, dans l’objectif de faire supprimer cette loi.