Le bio, un mode de vie, une alimentation et une santé pas comme les autres

L’alimentation bio est en augmentation continue en France. L’on sait notamment en outre que les raisons principales poussant la population à se tourner vers les produits issus d’une agriculture biologique sont un besoin de mieux préserver sa santé à travers son alimentation ou encore de contribuer autant que possible à la protection de l’environnement. Toutefois, l’on en sait moins sur les facteurs motivants à l’adopter, l’alimentation elle-même ou encore les impacts sur la santé du bio. L’INRA et une doctorante en nutrition nous éclairent à ce sujet.

Qu’est-ce qu’un consommateur bio régulier mange en général ?

En vue de mieux comprendre le lien entre une alimentation bio, le mode de production des aliments bio et la santé, une étude a été menée par NutriNet-Santé. Un sondage consistant alors à définir les facteurs qui poussent à consommer bio, ou encore les conséquences sur le mode de vie et la santé que ce mode d’alimentation engendre. Les analyses ont été effectuées en ce sens sur 54 283 consommateurs. Première conclusion tirée : ceux qui sont définis comme des consommateurs réguliers seraient plus portés sur une alimentation végétarienne ou végétalienne. En effet, ils se trouvent plus informés sur les recommandations nutritionnelles concernant les aliments d’origine végétale.

Le bio et les compléments alimentaires, inséparables chez le consommateur bio régulier

Deuxième conclusion : un consommateur bio régulier intègre souvent un complément alimentaire dans son alimentation ou un autre régime afin de préserver sa forme. Cependant, il ne semble pas avoir besoin de régime amincissant pour préserver son poids.

Le bio pour combler son alimentation en cas d’allergie alimentaire

Autre conclusion tirée de cette étude : le consommateur bio régulier choisit souvent ce nouveau mode d’alimentation à cause d’une ou plusieurs allergies alimentaire. De plus, en parlant de maladies, manger bio aurait tendance à prévenir le diabète et les problèmes de tension artérielle. En outre, le consommateur régulier est souvent un homme au passé dénué de troubles cardiovasculaires, ou une femme déjà touchée auparavant par le cancer.